18.200 profils hautement qualifiés recherchés pour les secteurs critiques

Le fournisseur de services Modis étend son expertise pour s’attaquer à la pénurie dans les secteurs critiques

En Belgique, les secteurs des biosciences, de la pharmacie et des technologies recherchent d’urgence quelque 18.200 nouveaux collaborateurs spécialisés. C’est ce qu’il ressort d’une enquête réalisée auprès des fédérations sectorielles Essenscia et Agoria par Modis, qui se spécialise en tant qu’expert dans ces secteurs. Il s’agit surtout d’emplois qui requièrent un diplôme supérieur et une vision pluridisciplinaire. Modis, qui fait partie de l’ Adecco Group, étend son expertise afin de répondre à la disruption numérique dans le monde de l’entreprise. En raison de celle-ci, les frontières entre les secteurs essentiels que sont l’IT, l’Engineering et les Life Sciences s’estompent.

Le 9 mai 2019, CMAST et XPE Pharma & Science (qui se focalisent sur les biosciences et la pharmacie), euro engineering (spécialisé dans le secteur de l’ingénierie) et Modis IT (focalisé sur l’IT), tous membres de l’ Adecco Group, unissent leurs forces sous la bannière de Modis. Modis sera dès lors actif dans trois secteurs critiques : life sciences, IT & engineering. C’est ce que l’entreprise a communiqué aujourd’hui parallèlement à la conférence knowledge for growth à Gand. En unissant ses forces, Modis répond à l’évolution rapide de l’industrie, dans laquelle la demande de personnel spécialisé dans les secteurs des biosciences, de la pharmacie et des technologies ne fait que croître, notamment en raison de la disruption numérique.

À la recherche d’expertise et d’experts

Les entreprises belges qui se focalisent sur la technologie, les biosciences et la pharmacie se développent rapidement, affirment les fédérations sectorielles. Tellement vite que l’offre d’experts ne parvient pas à suivre la demande. La plupart des demandes se retrouvent dans le secteur des technologies. Selon la fédération de l’industrie technologique Agoria, les entreprises technologiques recherchent quelque 16.000 experts capables d’offrir des solutions pour toutes sortes de projets : depuis le développement de machines jusqu’à la création d’applications informatiques. La fédération belge estime en outre que pour les life sciences et la chimie, Essenscia a tout comme l’an dernier environ 2.200 emplois à pourvoir dans ses différents domaines d’activité. Selon la fédération du secteur, cette pénurie est due aux investissements importants, aux innovations technologiques et au vieillissement du personnel, car près d’un travailleur sur trois du secteur de la chimie et de la pharmacie a plus de 50 ans.

Modis constate que les secteurs critiques recherchent surtout des chercheurs, des développeurs, des project managers spécialisés et des experts en ICT. C’est pourquoi, ce sont essentiellement des diplômés avec une formation en biosciences, IT ou ingénierie qui entrent en ligne de compte pour pourvoir ces 18.200 emplois vacants. Mais ces talents sont rares en Belgique, comme il ressort du Global Talent Competitiveness Index de 2019. La
Belgique n’y occupe que la 40e place sur le plan des scientifiques et des ingénieurs disponibles.

“De nombreuses entreprises sont contraintes de sous-traiter certains services de support technologique pour pouvoir continuer à se concentrer elles-mêmes sur l’essence de leurs processus et y apporter l’innovation nécessaire. Un partenaire externe tel que Modis devient de ce fait un allié important pour les secteurs critiques. Les partenaires externes peuvent apporter un support dans le recours temporaire à des consultants spécialisés pour mener à bien les processus internes de l’entreprise.”

Dennis Britstra, Managing Director IT & Engineering, Modis Belgium

Les secteurs critiques convergent

Outre à la pénurie de profils spécifiques, l’unification de Modis répond au fait que l’évolution numérique incite de nombreuses entreprises de ces secteurs à adapter leur modèle d’entreprise et à travailler avec des experts d’autres secteurs. Les frontières entre les secteurs de l’IT, des sciences et de l’ingénierie s’estompent de plus en plus en raison des innovations numériques. De ce fait, les secteurs critiques ont de plus en plus besoin de savoir-faire dont ils ne disposent pas par nature en interne. C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles la demande d’experts externes est de plus en plus forte.

“Nous constatons une évolution énorme sur le plan de la médecine personnalisée et des techniques avancées de diagnostic. Des technologies telles que l’intelligence artificielle, l’‘Internet of Things’ et le ‘Big Data’ sont de plus en plus intégrées dans les entreprises qui se spécialisent dans le développement de produits pharmaceutiques, par exemple. Mais les spécialistes en biomédecine ne maîtrisent pas forcément toujours suffisamment ces technologies. C’est pourquoi, il est indispensable de collaborer avec des experts d’autres secteurs. Avec Modis, nous entendons dès lors être le partenaire idéal, pour faire collaborer les bons experts au processus de développement. Modis réunira également les bons partenaires industriels et/ou académiques au sein d’un consortium afin d’aboutir à des solutions innovantes en termes de santé.”

Glenn Van Dael, CEO Life Sciences, Modis Belgium

En unissant ses forces, Modis veut répondre au besoin de profils hautement qualifiés dans certains secteurs critiques. L’entreprise le fait en proposant des experts et des solutions que les différents secteurs ne possèdent pas souvent en interne. À cette fin, Modis mettra particulièrement l’accent sur les formations. Les collaborateurs y développeront d’une part une meilleure vision des secteurs critiques, et ils y apprendront d’autre part des compétences qui ne s’acquièrent pas sur les bancs d’école.

“Les diplômés en IT se retrouvent rarement dans le secteur pharmaceutique, alors que les bio-ingénieurs diplômés n’y connaissent rien en project management. Pourtant, les entreprises pharmaceutiques et technologiques ont besoin de tels profils. Étant donné que nos experts sont formés et qu’ils sont actifs dans différents projets de différents types d’entreprises, ils élargissent le champ de leurs connaissances. Pour des secteurs dont la croissance est énorme et qui s’orientent presque constamment sur l’innovation, c’est effectivement très intéressant.”

Dennis Britstra, Managing Director IT & Engineering, Modis

2019-05-13T14:27:49+00:00 News|